Search
 
 

Display results as :
 


Rechercher Advanced Search

Latest topics
» Palmarés Oficial e Oficioso ou Amigável do SLB na Canoagem
Sun Jun 01, 2014 2:30 pm by Admin

»  Palmarés Oficial e Oficioso ou Amigável do SLB nas Lutas Amadoras.
Sun Nov 03, 2013 2:48 pm by Admin

»  Palmarés Oficial e Oficioso ou Amigável do SLB no Triatlo
Sat Feb 02, 2013 6:19 pm by Admin

» Palmarés Oficial e Oficioso ou Amigável do SLB no Karate Shotokan
Sun Sep 02, 2012 3:28 pm by Admin

» Palmarés Escolas Geração SL Benfica
Sat May 14, 2011 12:59 pm by Admin

» Escolas Geração SL Benfica
Fri Apr 01, 2011 9:00 pm by Admin

» Ficha flamengo
Mon Jan 03, 2011 10:58 am by milano069

» Títulos Flamengo
Mon Jan 03, 2011 10:53 am by milano069

» Flamengo Início
Mon Jan 03, 2011 10:51 am by milano069

Navegação
 Portal
 Índice
 Membros
 Perfil
 FAQ
 Buscar
Patrocinadores

PARIS SAINT GERMAIN FC

Go down

PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:33 pm

Le Paris Saint-Germain FC (couramment abrégé en Paris SG ou PSG), est un club de football français fondé en 1904 sous le nom de Stade Saint-Germain. L'équipe première est entraînée par Paul Le Guen (depuis le 15 janvier 2007), évolue en Ligue 1. Il est présidé par Charles Villeneuve, et Sébastien Bazin (représentant de Colony Capital) en est l'actionnaire majoritaire.
Le Paris Saint-Germain joue à domicile au Parc des Princes depuis juillet 1974 et s'entraîne au Camp des Loges, à Saint-Germain-en-Laye. Le club a remporté deux titres de champion de France, sept Coupes de France, trois Coupes de la Ligue et une Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes.
Présent en première division depuis 1974, le PSG est le club français y évoluant depuis le plus grand nombre de saisons consécutives, avec 35 saisons, celle à venir comprise (le record absolu étant détenu par le FC Nantes avec 44 saisons d'affilée en D1 entre 1963 et 2007).
Le PSG fut notamment dirigé par Daniel Hechter (1974-1978) et Francis Borelli (1978-1991), avant d'être acheté par Canal+ (1991-2006). La chaîne cryptée se sépare de sa filiale sportive en juin 2006. Le PSG devient alors la propriété de fonds d'investissement américain (Colony Capital), français (Butler Capital Partners) et d'une banque américaine (Morgan Stanley).
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:35 pm

Nom completParis Saint-Germain Football Club
Surnom(s)PSG
Nom(s) précédent(s)Stade Saint-Germain
Date de fondation1904 ; PSG FC depuis 1970
Statut professionneljuillet 1971-mai 1972,
puis depuis juillet 1974
CouleursRouge, bleu et blanc
StadeParc des Princes
(45 500 places)
Affluence record49 575 spectateurs
(2 mars 1983, Waterschei)
Siège24, rue du Commandant-Guilbaud 75016 Paris
Centre d'entraînementCamp des Loges à St-Germain
Président Charles Villeneuve
Entraîneur Paul Le Guen
Site webwww.psg.fr
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:37 pm

Championnat de France (2)
Champion : 1986, 1994
Vice-champion : 1989, 1993[36], 1996, 1997, 2000, 2004
Coupe de France (7)
Vainqueur : 1982, 1983, 1993, 1995, 1998, 2004, 2006
Finaliste : 1985, 2003, 2008
Coupe de la Ligue (3)
Vainqueur : 1995, 1998, 2008
Finaliste : 2000
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes (1)
Vainqueur : 1996
Finaliste : 1997
Coupe Intertoto (1)
Vainqueur : 2001
Trophée des Champions (2)
Vainqueur : 1995, 1998
Championnat de France D2 (1)
Champion : 1971
Championnat DH Paris
Champion : 1957


Last edited by Admin on Sat Sep 13, 2008 8:45 pm; edited 1 time in total
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:40 pm

Divers saisonnier :
Tournoi de Paris : 1980, 1981, 1984, 1986, 1992 et 1993
Tournoi international de Troyes : 1980[37]
Trophée de Palma de Majorque : 1982[38]
Tournoi international de Sedan : 1992[39]
Trophée de la Céramique de Villareal : 2001

--------------------------------------------------------------------------------

Jeunes
Coupe Gambardella
Vainqueur : 1991
Finaliste : 1978, 1989, 1998
Championnat de France des moins de 18 ans
Champion : 2006
Championnat de France des moins de 16 ans
Finaliste : 2008
Championnat de France Cadets
Champion : 1988
Vice-champion : 1980

--------------------------------------------------------------------------------

Féminines
Challenge de France
Finaliste : 2008
Championnat de France féminin D2
Champion : 2001
Vice-champion : 1983, 1985
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:47 pm

Joueurs Matchs
Jean-Marc Pilorget 435
Safet Susic 343
Paul Le Guen 343
Bernard Lama 315
Mustapha Dahleb 306
Joueurs Buts
Pedro Miguel Pauleta 109
Dominique Rocheteau 100
Mustapha Dahleb 98
François M'Pelé 97
Safet Susic 85
Raí 72
Carlos Bianchi 71
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

HISTOIRE E RANKINGS

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:50 pm

Histoire du Paris Saint-Germain
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, RechercherL'histoire du Paris Saint-Germain Football Club comprend deux périodes distinctes. La première, de 1904 à juin 1970, le club opère sous le nom de Stade Saint-Germain. Il devient le Paris Saint-Germain Football Club en 1970 et acquiert brièvement le statut professionnel de juillet 1971 à mai 1972, puis retrouve ce statut en juillet 1974. Nouveau venu sur la scène du football professionnel français, le PSG est toutefois le doyen actuel de la Ligue 1 avec une série en cours de 34 saisons consécutives parmi l'élite.

Sommaire [masquer]
1 Le Stade Saint-Germain (1904-1970)
2 De la fusion au divorce (1970-1972)
3 Patrelle tire sa révérence (1972-1974)
4 L'ère Hechter (1973-1978)
5 L'ère Borelli (1978-1991)
6 L'ère Canal+ (1991-2006)
7 L'ère Cayzac (depuis 2006)
7.1 Des saisons très difficiles sur la plan sportif
7.2 Les affaires extra-sportives
8 Bibliographie et sources
9 Notes
10 Liens externes



Le Stade Saint-Germain (1904-1970) [modifier]
Le Stade Saint-Germain est fondé en juin 1904 à l'occasion de l'inauguration des installations sportives du Camp des Loges en forêt de Saint-Germain-en-Laye. Le premier président est Félix Boyer. Fidèle à l'U.S.F.S.A. jusqu'en 1921, le Stade est reversé en dernière division quand il rejoint la F.F.F.A. Commence alors une lente ascension vers les sommets de la Ligue de Paris.[1]

Champion de Paris en 1957, le Stade se maintient parmi l'élite des clubs amateurs du CFA treize saisons durant sous la conduite de son entraîneur Roger Quenolle et de son président Henri Patrelle. Les « Blancs » de Saint-Germain atteignent les quarts de finale de la Coupe de France en 1969 avec l'Olympique de Marseille comme adversaire. Le match aller a lieu au Parc des Princes et le retour au stade Vélodrome et voit la logique qualification des professionnels marseillais.[2]

Article détaillé : Stade Saint-Germain.

De la fusion au divorce (1970-1972) [modifier]
En 1970, le Stade Saint-Germain termine 3e de son groupe de CFA et est promu en Division 2 qui devient « open », c'est-à-dire ouverte aussi bien aux clubs professionnels qu'aux clubs amateurs. Depuis 1933, la D2 était réservée aux clubs pros. C'est à nouveau le cas depuis 1992.

Parallèlement à cette promotion sportive, un projet de relance du football de haut niveau dans la capitale française tourne en rond depuis plus de 18 mois. À quelques semaines de la reprise, le club n'a ni joueurs, ni entraîneur, ni encadrement, ni stade, ni droit de disputer un championnat après le refus de la Ligue d'accepter le Paris FC directement en D1. Ce PFC avait en partie été financé par une collecte populaire et un échec signifierait le remboursement des donateurs. De plus, la FFF qui a engagé sa crédibilité dans cette relance du football de haut niveau à Paris après les dépôts de bilan du RC Paris, du Stade Français et du CA Paris, envisage mal un échec.[3]

Pressé par le temps, le PFC se tourne alors vers la D2 et l'idée de fusionner avec le Stade-Germain s'impose. Un vote a lieu au PFC le 21 mai 1970, et opte pour la fusion avec Saint-Germain. Le 30 mai, la FFF publie la liste des clubs participant au prochain championnat de deuxième division : le Paris Saint-Germain FC figure sous ce nom sur cette liste au titre de la promotion du Stade Saint-Germain. Le « Paris Saint-Germain » est clairement noté comme qualifié du groupe Nord avec Creil et Cambrai.[4] Le protocole de fusion entre le Stade Saint-Germain et le Paris FC est paraphé le 10 juin. Le 26 juin, la fusion entre le Stade Saint-Germain et le PFC est effective. Le Paris Saint-Germain Football Club naît de cette union.

Le Conseil d'Administration extraordinaire du 26 juin porte Pierre-Étienne Guyot (ex-PFC) à la présidence du club, mais le pouvoir réel est aux mains des deux vice-présidents : Guy Crescent (ex-PFC) et surtout Henri Patrelle (ex-Saint-Germain) qui est également président de la Commission sportive qui gère le football. Patrelle garde ainsi la main sur l'aspect sportif tandis que Crescent s'occupe de questions d'intendance. Jean Djorkaeff, capitaine de l'équipe de France, rejoint le club dès le 22 juin. Le premier match disputé sous le label « Paris Saint-Germain FC » est une rencontre amicale de pré-saison face à Quevilly. Les normands s'imposent 1-2 le 1er août au Stade Jean-Bouin.[5] Le 23 août, le club dispute son premier match officiel sous le label PSG : pour le compte de la première journée du championnat de France de Division 2, appelé alors « National », le PSG se déplace à Poitiers (1-1). Le 27 août, publication au Journal Officiel de l'acte de constitution du PSG. Pendant longtemps, cette date fut celle de la naissance officielle du club ; c'est en tout cas celle retenue par le service communication du club.

Le PSG termine 1er du groupe Centre du championnat, et est sacré champion de France de D2 le 12 juin 1971 après avoir affronté Monaco et Lille, vainqueurs des deux autres groupes. Le PSG est donc promu en D1 dès 1971.

La publication du bilan financier de la saison 1970-71 laisse apparaître 205 200 francs de pertes pour 1 776 950 Francs de recettes.[6] Mais grâce à sa promotion en D1, l'équipe fanion du PSG devient une section professionnelle. Le PSG évoluait en effet avec un statut amateur jusqu'à cette date, profitant seulement du nouveau règlement « open » autorisant l'emploi de six joueurs pros ; le PSG en comptait cinq : Djorkaeff, Mitoraj, Bras, Destrumelle et Remond. Tous les autres joueurs étaient d'authentiques amateurs.[7]

La promotion parmi l'élite est saluée par la Ville de Paris qui s'engage à subventionner le PSG pour quatre saisons en fixant trois conditions :

que le PSG se maintienne en D1 ;
que le PSG évolue à terme au Parc des Princes ;
que deux membres du Conseil de Paris entrent au Conseil d'Administration du PSG.
Ces conditions sont acceptées par le PSG.

Le premier match en D1 du PSG a lieu le 11 août 1971. C'est une défaite 2-0 à Angers. Henri Patrelle, vice-président « actif » depuis dix-sept mois, récupère le titre de président du club le 17 décembre.

À la surprise générale, le Conseil de Paris vote par 46 voix pour et 44 contre le 21 décembre une motion : la modification du nom du club en « Paris Football Club ». Si cette nouvelle condition n'est pas acceptée par le club, pas de subvention et pas de Parc des Princes. Votée en pleine période des fêtes de fin d'année, cette motion est médiatisée après sa publication dans le bulletin municipal de la Ville de Paris (24 janvier 1972). Le président Patrelle négocie et offre même sa démission si le nom reste inchangé, mais la Mairie confirme sa position par courrier au club le 12 avril 1972 : « Si, d'aventure, les membres de votre association refusaient l'appellation « Paris Football Club », ou bien si les organismes de tutelle s'opposaient à cette modification, ou bien encore si votre club ne se maintenait pas en 1re Division à l'issue de la présente saison, des modalités de remboursement échelonné pour tout ou partie de ladite subvention seraient convenues avec votre club. »[8] C'est un ultimatum au PSG, à la Ligue et à la FFF avec comme date butoir le 1er juillet 1972. Après des débats houleux, l'assemblée générale du 16 mai 1972 propose un vote sur cette question. La tension est telle, qu'on doit recompter plusieurs fois les bulletins : la motion est repoussée par une très mince majorité de trois voix. La majorité requise est de 626 voix (deux tiers des 939 suffrages exprimés) et on ne dénombre que 623 voix favorables à la modification du nom du club afin d'accepter les subventions de la Ville de Paris.[9] Le PSG ne change donc pas de nom, mais les dirigeants de l'ex-PFC ne renoncent pas.

Trois jours après le vote confirmant le maintien du nom du club, le PFC annonce sa sécession. La FFF et la Ligue cèdent à la volonté de la Mairie de Paris en accordant toutes les dérogations nécessaires à une telle démarche. Le PFC récupère ainsi l'équipe professionnelle, tandis que le PSG conserve tous ses joueurs amateurs. Le PSG repart en 1972 en D3, là où évoluait jusque là son équipe réserve. Le 23 mai, France Football publie un dossier de deux pages sur la question « Paris, où vas-tu ? » Patrelle se déclare « écœuré » : « Je pars écœuré. Dans cette affaire nous sommes très loin du football. Trop de problèmes politiques sont venus salir notre sport. » De l'autre côté, Guyot et Crescent promettent que le PFC sera « une grande équipe pour la capitale ».[10]

Le 24 mai 1972, le divorce entre le Paris FC et le Paris SG est entériné par le Conseil d'administration du PFC et paraphé par Guyot, Crescent et Patrelle. Patrelle signe cet accord en qualité de « président du Paris Saint-Germain FC », les deux autres signataires en qualité de président et vice-président du « Paris FC ». L'article 1 précise : « L'activité de la section professionnelle se poursuivra sous une forme juridique différente et sous l'appellation de Paris Football-Club ». L'article 3 : « Paris Saint-Germain FC conservera ses droits pour la saison 1972-1973 sur tous les joueurs amateurs licenciés au cours de la saison 1971-72. » L'article 10 : « Ces modalités n'entreront en application que si la FFF et le GPF en prennent acte et accordent les dérogations sollicitées. »[11] Ces dérogations fédérales seront évidemment accordées. Ce texte est entériné le 20 juin 1972 suite au feu vert fédéral accordé le 12 juin. Tous ces textes, procès verbal de l'assemblée générale extraordinaire du 16 mai inclus, sont publiés dans le numéro 8 (juin 1972) de la revue mensuelle Paris Saint-Germain Football Club rebaptisée Paris Football Club depuis mai 1972.
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

HISTORIE II

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:51 pm

Robert Vicot hérite du poste d'entraîneur. Respectant l'esprit du vote du 16 mai réclamant le statu quo, le président Patrelle décide en juin 1972 de conserver le nom « Paris Saint-Germain FC ». Afin de ne pas être attaqué en justice par la Ville de Paris pour utilisation abusive du nom de Paris dans le nom du club, le siège social du PSG est transféré au 5, place de Valois (Paris, 1er arrondissement), siège de la Ligue de Paris de Football. La quasi-totalité des supporters suivent le Paris FC en D1, seulement deux sections restant fidèles au PSG en D3 : les 1er et 2e secteurs de Saint-Germain-en-Laye.


Patrelle tire sa révérence (1972-1974) [modifier]
Profitant du refus de montée de l'US Quevilly pour des raisons financières, le PSG est promu en D2 dès 1973. Daniel Hechter et ses amis, dont Jean-Paul Belmondo, Francis Borelli, Charles Talar et Bernard Brochand, notamment, font leur entrée en scène. Le partenariat entre Patrelle et Hechter ne dure pas même un an. Il avait débuté le 15 juin 1973 avec la signature d'un protocole entre le PSG et Daniel Hechter. Afin d'éviter une nouvelle affaire semblable à celle du PFC, le nom (Paris Saint-Germain Football Club) et les couleurs du club (bleu, blanc et rouge) deviennent protégées par contrat. Ce protocole est signé sur papier à en-tête du club où figure déjà le logo « tour Eiffel », en usage dès la saison 1972-73. Le siège social du club est transféré à Saint-Germain-en-Laye, au 29, rue Danès de Montardat. Patrelle conserve son titre et sa qualité de président du PSG, mais Daniel Hechter, président du comité de gestion, joue un rôle majeur au club. Un conflit s'instaure alors entre les deux hommes pour le contrôle plein et entier du PSG. De même, sur le banc, Vicot, officiellement entraîneur, doit souvent s'effacer devant Just Fontaine, officiellement directeur technique.

Cette double direction n'empêche pas le club d'être promu en D1 en juin 1974 à l'issue d'un match de barrage face à Valenciennes. Ironie du sort, le Paris FC chute en D2 dans le même temps. C'est au lendemain de cette promotion que Daniel Hechter devient officiellement président du club, poste jusque là toujours occupé par Henri Patrelle qui devient intendant de l'équipe de France A jusqu'en 1979.


L'ère Hechter (1973-1978) [modifier]

En faisant son retour parmi l'élite, le PSG retrouve son statut professionnel abandonné deux ans plus tôt. Parmi les joueurs de l'époque, on trouve Jean-Pierre Dogliani, Mustapha Dahleb et François M'Pelé, et parmi les entraîneurs, Vélibor Vasovic et Jean-Michel Larqué. Daniel Hechter lui-même dessine le maillot « historique » du club. L'inauguration du centre de formation au camp des Loges a lieu le 4 novembre 1975. Pierre Alonzo en prend la direction. Le Tournoi de Paris retrouve également vie en 1975. Il sera disputé jusqu'en 1993.

La présidence de Daniel Hechter est marquée par ses déboires finaux. Hechter est écarté de la présidence en janvier 1978 suite au scandale de la double billetterie du Parc des Princes.


L'ère Borelli (1978-1991) [modifier]
Francis Borelli prend le relais pour 13 saisons. Sous sa conduite, le PSG remporte ses premiers trophées majeurs : deux coupes de France (1982, 1983) et un titre de champion de France (1986).

Les joueurs notables de cette période sont Carlos Bianchi, Dominique Baratelli, Luis Fernandez, Ivica Surjak, Dominique Bathenay et Dominique Rocheteau puis Safet Susic, Joël Bats, et Gabriel Calderon. Georges Peyroche, Gérard Houllier, Lucien Leduc et Tomislav Ivić furent les principaux entraîneurs de l'ère Borelli. Résistant à l'assaut du Matra qui, cinq années durant, tenta, en vain, de ravir au PSG sa position de numéro 1 dans la capitale, le président Borelli et son système de gestion à l'ancienne se trouvent à bout de souffle à l'attaque des années 1990.


L'ère Canal+ (1991-2006) [modifier]
En 1991, Borelli est contraint de passer le relais à Canal+ qui investit dans le PSG afin d'opposer à l'Olympique de Marseille un adversaire susceptible de lui disputer le titre. Mission accomplie en 1994 avec la seule conquête du titre de champion de France sous l'ère Canal. Durant cette période, le PSG est surtout efficace en Coupe avec :

cinq coupes de France (1993, 1995, 1998, 2004 et 2006),
deux Coupes de la Ligue (1995 et 1998),
une Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupes (1996).
À la base de cette réussite, il convient de citer les joueurs Bernard Lama, Alain Roche, Ricardo, Valdo, David Ginola, George Weah, Raí, Youri Djorkaeff, et les entraîneurs Artur Jorge et Luis Fernandez.

Ce palmarès aurait pu être complété par le titre de champion de France en 1993 suite au déclassement de l'OM. La Ligue attribua bien le titre au PSG mais Canal+ le refusa. La chaîne cryptée craignait en effet les réactions de ses abonnés en Province, et Canal+ menaça même de se retirer totalement du football si ce titre était attribué au PSG. Les « intérêts supérieurs de Canal+ » passaient avant ceux du PSG. La Ligue et la Fédération s'inclinèrent et le titre de 1993 resta « non attribué ». Canal+ refusa même que le PSG dispute la Ligue des Champions après l'exclusion de l'OM par l'UEFA.[12]

La prise de contrôle du club par Canal+ s'effectue progressivement. Après l'intervention de 1991, on procède le 21 avril 1997 à une modification au capital de la SAOS « Paris Saint-Germain Football ». Le poids de l'association loi 1901 du PSG passe de 51 % du capital de la SAOS à 34 %. Canal+ est désormais actionnaire majoritaire. Nouvelle modification en juin 2001 : l'association type 1901 du PSG cède l'ensemble de ses parts de la SAOS (34 %) à Canal+. Fin août 2005, Canal+ rachète les 2 % détenus par Alain Cayzac ; le PSG est alors à 100 % sous le contrôle de la chaîne cryptée.

En 1998, le septennat de Michel Denisot s'achève. Charles Biétry prend le relais mais échoue. Il est contraint de démissionner après une présidence de six mois. Le club est lourdement endetté suite à cette courte expérience « Biétry » du fait de l'achat de joueurs comme Augustine Okocha. On retiendra notamment le retour raté de Nicolas Anelka, vendu 700 000 € à Arsenal FC et racheté plus de 33,2 M€ au Real Madrid pour des résultats bien inférieurs à ceux attendus (39 matches, 10 buts). Depuis lors, le PSG cherche à retrouver un équilibre et une stabilité.

En 2000, le PSG fait partie des 14 membres fondateurs du G14. Durant cette période, le retour de Luis Fernandez n'améliore pas vraiment la situation sportive malgré le talent de joueurs comme Ronaldinho, de plus la dette du club est multipliée par deux.

Le binôme Francis Graille-Vahid Halilhodzic est appelé à la rescousse du grand malade parisien qui doit subir une véritable saignée avec une réduction des dépenses de 40 %. Malgré cette contrainte, le PSG signe une belle saison 2003-2004 avec une Coupe de France à la clé et une place de vice-champion de Ligue 1 qui lui ouvre les portes de la Ligue des Champions.

La saison 2004-2005 est plus difficile. Rapidement éliminé de la Ligue des Champions et à l'agonie en championnat, le club est sportivement au plus mal. Côté coulisses, c'est également la crise avec une fronde des supporters contre la politique menée par les dirigeants. Vahid Halilhodzic est finalement remercié le 8 février 2005 et est remplacé par Laurent Fournier, ancien joueur du club. Le président Francis Graille est à son tour limogé le 2 mai 2005 par Canal+. Pierre Blayau lui succède. Le projet de Francis Graille qui consistait à racheter des parts du club n'a pas séduit Canal+, qui réaffirme par ce changement de président son envie de rester impliqué dans le PSG contrairement à toutes les rumeurs faisant part d'un désengagement progressif de l'actionnaire majoritaire.

Le 27 décembre 2005, Laurent Fournier est démis de ses fonctions par Pierre Blayau, alors que le PSG est à 1 point de second au classement de la Ligue 1. Guy Lacombe est nommé pour le remplacer, Paul Le Guen ayant refusé le poste.

Canal+ annonce le 11 avril 2006 la vente du club à un fonds d'investissement américain (Colony Capital), à un fonds d'investissement français (Butler) et à une banque américaine (Morgan Stanley). Canal+ cède le club pour un montant qui n'est pas communiqué tout en prenant à sa charge l'importante dette contractée par le club sous sa direction. Cette vente devient effective le 20 juin 2006. Alain Cayzac succéde alors à Pierre Blayau.

Article détaillé : Saison 2005-2006 du Paris Saint-Germain.

L'ère Cayzac (depuis 2006) [modifier]
Alain Cayzac, actionnaire historique et membre du bureau du club depuis la fin des années 1980 accède à la présidence du club officiellement le 10 juin 2006 en anticipant d'une vingtaine de jours la date initialement prévue (30 juin). Cette modification de planning a pour objectif de pouvoir mieux préparer la nouvelle saison.

Le jour de sa nomination, il maintient sa confiance à l'entraîneur Guy Lacombe, signe d'une continuité que le club n'avait pas connu depuis quelques années. Il confirme également la signature du gardien de but international Mickael Landreau (dossier traité principalement par Pierre Blayau auparavant), et valide le transfert de l'attaquant ivoirien Amara Diané. Il parvient à contrer Jean-Michel Aulas et l'Olympique lyonnais dans leur tentative de transfert de Pauleta, en prolongeant le contrat de ce dernier d'une saison supplémentaire.

Il signe aussi le retour de l'ancien capitaine Raí en tant qu'ambassadeur du club en Amérique du Sud et en Amérique centrale, démontrant ainsi son attachement et son respect pour l'histoire du club.


Des saisons très difficiles sur la plan sportif [modifier]
Les saisons 2006-2007 et 2007-2008 comptent parmi les pires de l'histoire du Club. En 2007-2008, le PSG n'est pas passé loin d'une relégation en Ligue 2.

Le 15 janvier 2007, suite à la nouvelle défaite en championnat contre Valenciennes, Guy Lacombe est démis de ses fonctions et remplacé par Paul Le Guen.

Ancien président du club, Daniel Hechter dresse en avril 2008 la listes de ce qui fonctionne mal, selon lui, au sein du club : l'ego des joueurs qui demandent une prime pour le maintien en Ligue 1 et sont éloignés de leur public, le profil trop défensif de l'équipe qui n'empêche pas pour autant d'encaisser des buts, la mauvais fonctionnement du centre de formation, une structure administrative trop lourde, la détérioration de l'image du club dans les banlieues. Et de juger que "Les présidents Francis Graille et Pierre Blayau ont tout raté. Alain Cayzac est un très gentil garçon qui adore le club, mais il est plus supporter que président."[13].

Le lundi 21 avril 2008, la nomination d'un nouveau directeur sportif (Michel Moulin) entraîne la démission d'Alain Cayzac
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:54 pm

Stade Saint-Germain
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, RechercherLe Stade Saint-Germain est un club omnisports fondé en 1904 à Saint-Germain-en-Laye. Parmi ses sections les plus actives, citons le football qui commença ses activités dès 1904.

En 1970, la section football du Stade Saint-Germain fusionne avec le Paris Football Club pour donner naissance au Paris Saint-Germain Football Club.


Repères chronologiques [modifier]
1904. Fondation du club à Saint-Germain-en-Laye : le Stade Saint-Germain. Le football y est pratiqué dès 1904. Félix Boyer premier président. St-Germain entame sa carrière en championnat en « Promotion de Première Division » (équivalent D4 à l'époque) de l'USFSA. En cette même année 1904, l'USFSA fonde la FIFA à Paris.
1904. Inauguration des premières installations sportives du stade municipal du Camp des Loges. Le Stade Saint-Germain s'y installe.
1905. L'équipe réserve du club joue sont premier match le 15 janvier 1905 à Saint-Germain-en-Laye à 14 H30.
1910. St-Germain entame en fanfare le championnat USFSA de Troisième Série de Paris en atomisant le SC VIe Arrondissement 12-0. Hélas, le SC VIe déclare ensuite forfait général et tous ses résultats sont annulés. St-Germain termine le championnat en milieu de tableau.
Janvier 1921. À l'image des autres clubs membres du Comité Parisien de l'USFSA (fédération omnisports qui reconnaît le football en 1894 ; fondatrice de la FIFA, l'USFSA y représente la France de 1904 à juin 1908), le Stade Saint-Germain rejoint la FFFA (fondée en 1919 à la suite du CFI fondé en mars 1907, représentant de la France à la FIFA de juin 1908 à 1919). Georges Aubry est alors président du club dont le maillot est rayé verticalement rouge et bleu. Très vite, le club adopte toutefois une tenue blanche. Les compétitions USFSA de cette saison 1920-21 déjà bien entamée s'achèvent normalement au printemps.
Juillet 1921. Le Stade Saint-Germain est inscrit en championnat (D3) de la Ligue de Paris dépendant de la FFFA. Cette « D3 » est trompeuse, car le nombre élevé des clubs engagés a contraint la Ligue à scinder en deux ses championnats, en doublant toutes ses divisions (2 groupes en DH, par exemple). Cette situation ne dure que l'espace d'une saison, et Saint-Germain se retrouve bien vite (1923-24) en « promotion de deuxième division », équivalent de la D6 derrière l'Honneur, la Promotion, le Première Division, la Promotion de Première et la Deuxième Division.
1922-1923. Les vieilles querelles se rallument à Paris. Toutes les compétitions de la Ligue de Paris sont suspendues durant toute la saison…
Avril 1926. Le Stade Saint-Germain est champion de deuxième division (D5) de la Ligue de Paris.
1932-1933. Alors que se crée le championnat de France professionnel, St-Germain évolue en championnat de promotion de première division de la Ligue de Paris (équivalent D5 par rapport à la D1 pro : D1/DH/PH/1d/p1d).
1935. Première confrontation face à un club pro dans le cadre des tours préliminaires de la Coupe de France face à Metz.
1938. Travaux d'envergure au stade municipal du Camp des Loges avec notamment la construction de tribunes et d'une piste d'athlétisme.
1942. Henri Patrelle (24 ans), défenseur central « lourdaud » (dixit Patrelle lui-même) du Stade Saint-Germain, devient dirigeant du club.
1945. Le stade d'honneur de football du Camp des Loges est rebaptisé « Stade Georges Lefèvre », du nom d'un joueur du Stade Saint-Germain mort au front en 1940.
9 janvier 1949. Première participation aux 32es de finale de la Coupe de France. À Amiens, face à Saint-Quentin (CFA), St-Germain (PH) s'incline 4-2.
Mai 1949. Promotion en Division d'Honneur de la Ligue de Paris (équivalent D4 à l'époque : D1/D2/CFA/DH)
12 janvier 1951. Première confrontation en Coupe de France face à un club de D1. À Troyes, face au FC Nancy, St-Germain s'incline 6-1 en 32es.
Mai 1951. St-Germain termine 2e sur 13 en DH de la Ligue de Paris, à sept points du champion, l'AS Amicale de Maisons-Alfort.
Mai 1957. St-Germain est champion de Paris de DH ; promotion en CFA. (équivalent D3 à l'époque : D1/D2/CFA)
18 août 1957. Roger Quenolle, ex-vedette du RC Paris, rejoint St-Germain. Entraîneur-joueur puis entraîneur, il reste en poste jusqu'en mai 1969.
3 septembre 1957. Premier match en CFA. À Nantes, St-Germain concède le match nul 1-1 face aux réservistes des Canaris.
8 septembre 1957. Après deux matches à l’extérieur (1 victoire et 1 nul), Saint-Germain est leader de son groupe de CFA.
20 avril 1958. Saint-Germain achève sa première saison en CFA à une prometteuse 4e place de son groupe.
27 mars 1960. Déterminante victoire 0-2 pour le maintien en CFA à Montreuil sur des buts de Perrin et Vivien.
7 janvier 1962. St-Germain passe le cap des 32es de finale de la Coupe de France. À Cambrai, St-Germain s'impose 1-0 face à Nœux-les-Mines.
28 janvier 1962. Première participation aux 16es de finale de la Coupe de France. À St-Ouen devant 15.609 spectateurs, St-Germain s'incline 3-0 face à Reims (D1).
20 janvier 1963. St-Germain est à nouveau stoppé en Coupe de France par un club de l'élite. En 32es de finale à Denain, Valenciennes s'impose 2-0.
12 janvier 1964. En 32es de finale à Imphy, St-Germain s'incline face Saint-Étienne, alors leader de la D1 (2-0).
11 décembre 1966. Score fleuve à l'occasion du 6e tour de la Coupe de France : St-Germain écrase l'US Bénédictine (Réunion) 14-0 devant 1.313 spectateurs au Camp des Loges. 7 buts par mi-temps: Guignedoux (8e, 22e), Bombray (9e, 29e, 36e), Fruhauff (23e, 38e), Prost (48e, 50e, 51e, 70e, 86e, 90e), Béreau (74e). Entré en jeu à la mi-temps, Michel Prost signe ainsi 6 buts en seconde période.
12 février 1967. 2e participation aux 16es de finale de la Coupe de France. À St-Ouen, face à Lille, St-Germain s'incline 2-0 devant 3.756 spectateurs.
18 mars 1967. St-Germain évolue au Parc des Princes en championnat (CFA) face à la réserve du Stade Français à l'occasion d'un lever de rideau du match de D1 Stade Français-Monaco. St-Germain enchante le public du Parc et s'impose 0-4.
12 janvier 1969. St-Germain élimine l'AC Ajaccio (D1) en 32es de finale de la Coupe de France (3-2) à Fontainebleau devant 1.525 spectateurs. Buts SG : Prost (44e, 46e), Carré (58e). Buts ACA : Ruelle (9e), Marcialis (84e).
14 janvier 1969. Suite à l'exploit en Coupe de France, Saint-Germain fait le première page de l'hebdomadaire France Football (N°1189).
24 février 1969. St-Germain élimine ES La Ciotat (2-1) en 16es de finale de la Coupe de France au Parc des Princes devant 6.234 spectateurs.
9 mars 1969. Affluence record au Camp des Loges : 4.593 spectateurs assistent au 8es de finale retour de la Coupe de France face à Évreux.
29 mars 1969. Première participation aux quarts de finale de la Coupe de France. Au Parc des Princes, St-Germain s'incline 0-2 face à l'OM devant 14.760 spectateurs. Les « Blancs » tiennent tête aux Olympiens pendant 72 minutes avant de s'incliner (Bonnel, 72e ; Joseph, 87e).
8 juin 1969. En s'imposant 2-0 au Camp des Loges face à Cambrai, St-Germain termine sa 11e saison en CFA au troisième rang du groupe Ouest. C'est la meilleure performance en championnat pour les « Blancs » ; Après 11 saisons passées à St-Germain, Roger Quenolle peut tirer sa révérence… et signer à Poissy où il devient l'un des piliers du club pendant 14 saisons.
Juin 1969. Pierre Phelipon remplace Roger Quenolle au poste d'entraîneur.
21 septembre 1969. St-Germain s'impose 2-1 à Bollaert face au RC Lens dont l'équipe fanion évolue désormais en CFA, abandon du statut pro oblige. Devant 1.042 spectateurs, Prost (33e) et Guignedoux (63e) signent les buts victorieux.
28 septembre 1969. Suite à une victoire 3-0 à Creil, St-Germain est leader de son groupe de CFA après 5 journées sur 28.
30 novembre 1969. St-Germain obtient le nul 1-1 à Lille face au LOSC dont l'équipe fanion évolue désormais en CFA, abandon du statut pro oblige. Devant 711 spectateurs, Guignedoux (86e) arrache le point du nul.
10 mai 1970. Après avoir passé toute la saison en première ou deuxième position, St-Germain glisse au quatrième rang du classement du CFA-Nord à une journée de la fin suite à un match nul sans but à Quevilly. Or, seules les trois premières places donnent cette saison, réforme des championnats oblige, un ticket direct de promotion en D2…
17 mai 1970. En s'imposant 2-0 face aux réservistes de l'US Valenciennes, St-Germain reprend la 3e place dans son groupe de CFA, synonyme de promotion en D2 désormais « open ». Il faut toutefois attendre encore une semaine avant de sabrer le champagne car le RC Lens doit encore disputer un match en retard à Saint-Quentin : en cas de victoire lensoise, St-Germain serait coiffé sur le fil par les Sang et Or à la différence de buts…
20 mai 1970. Sur ordre de la FFF, « fusion » entre le Stade Saint-Germain (D2) du président Henri Patrelle et le Paris FC (club virtuel, sic) donnant naissance au Paris Saint-Germain FC. La farce PFC durait depuis 18 mois déjà, et toujours rien à l'horizon… La FFF s'étant impliquée sur ce dossier, elle ne voulait pas perdre la moindre parcelle de crédibilité dans un échec patent de tentative maladroite de relance du football de haut niveau à Paris. Le remboursement des donateurs aurait été du plus mauvais effet… Une dérogation de la FFF est nécessaire à cette fusion hors délai. Elle est évidemment accordée.
21 mai 1970. La « fusion » est entérinée lors d'une assemblée des associés du PFC. Par vote à mains levées, la « fusion » est adoptée à l'unanimité. C'était ça ou la dissolution du « club » PFC…
24 mai 1970. Saint-Quentin et Lens font match nul à l'occasion d'un match en retard du CFA-Nord : Saint-Germain termine 3e du championnat de CFA et hérite donc d'un ticket de promotion directe en Division 2 désormais « open ».
30 mai 1970. La FFF annonce la composition du prochain championnat de France D2 « open ». Paris Saint-Germain FC figure logiquement dans cette liste de 48 clubs au titre de la 3e place du Stade St-Germain en CFA.
10 juin 1970. Signature du protocole de fusion entre St-Germain et le PFC.
26 juin 1970. « fusion » du Stade Saint-Germain et du Paris FC. Le siège social du club, localisé à la Mairie de Saint-Germain-en-Laye, est transféré dans le XVIIe arrondissement de Paris au 183 avenue de Clichy. Le président Patrelle hérite d'un fauteuil de vice-président, mais aussi, et surtout, du poste de président de la Commission sportive, celle qui gère le foot. À noter la présence de Fernand Sastre comme membre du bureau. Autre conséquence de cette « fusion », la section football du Stade Saint-Germain, rebaptisée Paris Saint-Germain FC, quitte la structure omnisports du Stade Saint-Germain. Rappelons ici que seule la section football est reconnue par la FFF au sein d'un club omnisports. La section foot est totalement libre de quitter ou d'intégrer une structure omnisports sans remettre en cause sa pérennité.
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

TOUT LES MATCHES DE PSG A UEFA/ ALL PSG MATCHES IN UEFA

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 8:57 pm

1982-1983 [modifier]
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes :

Tour Club Aller Total Retour Club
1 Seizième de finale Lokomotiv Sofia 1-0 2-5 1-5 Paris SG 2
3 Huitième de finale Swansea City 0-1 0-3 0-2 Paris SG 4
5 Quart de finale Paris SG 2-0 2-3 0-3 a.p. SV Waterschei Thor 6


1983-1984 [modifier]
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe :

Tour Club Aller Total Retour Club
7 Seizième de finale Glentoran FC 1-2 2-4 1-2 Paris SG 8
9 Huitième de finale Paris SG 2-2 2-2 0-0 Juventus 10


1984-1985 [modifier]
Coupe UEFA :

Tour Club Aller Total Retour Club
11 1er tour Paris SG 4-0 6-2 2-2 Heart of Midlothian 12
13 2e tour Paris SG 2-4 2-5 0-1* Székesfehérvári Videoton SC 14

* Un premier match a eu lieu, arrêté par le brouillard alors que Videoton menait 2-0.


1986-1987 [modifier]
Coupe des clubs champions :

Tour Club Aller Total Retour Club
15 1er tour Paris SG 2-2 2-3 0-1 TJ Vitkovice 16


1989-1990 [modifier]
Coupe UEFA :

Tour Club Aller Total Retour Club
17 1er tour FC Lahti 0-0 2-3 2-3 Paris SG 18
19 2e tour Paris SG 0-1 1-3 1-2 Juventus 20


1992-1993 [modifier]
Coupe UEFA :

Tour Club Aller Total Retour Club
21 1er tour Paris SG 2-0 5-0 3-0* PAOK Salonique 22
23 2e tour SSC Naples 0-2 0-2 0-0 Paris SG 24
25 Huitième de finale Paris SG 0-0 1-1 1-1 RSC Anderlecht 26
27 Quart de finale Real Madrid 3-1 4-5 1-4 Paris SG 28
29 Demi-finale Juventus 2-1 3-1 1-0 Paris SG 30

* Sur tapis vert. Le Paris-SG menait 2-0 à la pause à Salonique lorsque le match fut arrêté, des supporters grecs ayant envahi le terrain.


1993-1994 [modifier]
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes :

Tour Club Aller Total Retour Club
31 Seizième de finale APOEL Nicosie 0-1 0-3 0-2 Paris SG 32
33 Huitième de finale Paris SG 4-0 6-0 2-0 Universitatea Craiova 34
35 Quart de finale Real Madrid 0-1 1-2 1-1 Paris SG 36
37 Demi-finale Paris SG 1-1 1-2 0-1 Arsenal 38


1994-1995 [modifier]
Ligue des Champions :

Tour Club Aller Total Retour Club
39 Tour préliminaire Paris SG 3-0 5-1 2-1 Vác-Samsung 40
41 Phase de poules, groupe B : J1/J5 Paris SG 2-0 - 1-0 Bayern Munich 45
42 Phase de poules, groupe B : J2/J6 Spartak Moscou 1-2 - 1-4 Paris SG 46
43 Phase de poules, groupe B : J3/J4 Dynamo Kiev 1-2 - 0-1 Paris SG 44
47 Quart de finale FC Barcelone 1-1 2-3 1-2 Paris SG 48
49 Demi-finale Paris SG 0-1 0-3 0-2 Milan AC 50


1995-1996 [modifier]
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe :

Tour Club Aller Total Retour Club
51 Seizième de finale Molde FK 2-3 2-6 0-3 Paris SG 52
53 Huitième de finale Paris SG 1-0 4-0 3-0 Celtic Glasgow 54
55 Quart de finale Parme FC 1-0 2-3 1-3 Paris SG 56
57 Demi-finale Deportivo La Corogne 0-1 0-2 0-1 Paris SG 58
59 Finale Paris SG - 1-0* - Rapid Vienne -

* Match disputé à Bruxelles.


1996-1997 [modifier]
Supercoupe de l'UEFA :

Le PSG, vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes en 1996, affronte la Juventus de Turin, vainqueur de la Ligue des Champions la même année.

Club Aller Total Retour Club
64 Paris SG 1-6* 2-9 1-3* Juventus 65

* Matchs disputés en janvier 1997.

Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes :

Tour Club Aller Total Retour Club
60 Seizième de finale FC Vaduz 0-4 0-7 0-3 Paris SG 61
62 Huitième de finale Galatasaray 4-2 4-6 0-4 Paris SG 63
66 Quart de finale Paris SG 0-0 3-0 3-0 AEK Athènes 67
68 Demi-finale Paris SG 3-0 3-2 0-2 Liverpool FC 69
70 Finale FC Barcelone - 1-0* - Paris SG -

* Match joué à Rotterdam.


1997-1998 [modifier]
Ligue des Champions :

Tour Club Aller Total Retour Club
71 Tour préliminaire Steaua Bucarest 3-0* 3-5 0-5 Paris SG 72
73 Phase de poules, groupe E : J1/J5 Paris SG 3-0 - 0-1 IFK Göteborg 77
74 Phase de poules, groupe E : J2/J6 Beşiktaş 3-1 - 1-2 Paris SG 78
75 Phase de poules, groupe E : J3/J4 Bayern Munich 5-1 - 1-3 Paris SG 76

* Battu 3-2 sur le terrain, le PSG écopa d'une défaite 3-0 sur tapis vert pour avoir fait joué un joueur suspendu (Laurent Fournier).


1998-1999 [modifier]
Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes :

Tour Club Aller Total Retour Club
79 Seizième de finale Paris SG 1-1 3-4 2-3 Maccabi Haïfa 80


2000-2001 [modifier]
Ligue des Champions :

Tour Club Aller Total Retour Club
81 Première phase de poules, groupe F : J1/J5 Rosenborg BK 3-1 - 2-7 Paris SG 85
82 Première phase de poules, groupe F : J2/J6 Paris SG 4-1 - 1-1 Helsingborgs IF 86
83 Première phase de poules, groupe F : J3/J4 Paris SG 1-0 - 0-2 Bayern Munich 84
87 Seconde phase de poules, groupe B : J1/J5 Paris SG 1-3 - 3-4 Deportivo La Corogne 91
88 Seconde phase de poules, groupe B : J2/J6 Galatasaray 1-0 - 0-2 Paris SG 92
89 Seconde phase de poules, groupe B : J3/J4 Milan AC 1-1 - 1-1 Paris SG 90


2001-2002 [modifier]
Coupe Intertoto :

Tour Club Aller Total Retour Club
- Deuxième tour Paris SG 3-0* 7-1 4-1 Jazz Pori -
- Troisième tour Tavria Simferopol 0-1 0-5 0-4* Paris SG -
- Demi-finale La Gantoise 0-0 1-7 1-7 Paris SG -
- Finale Paris SG 0-0 1-1 1-1 Brescia -

* Matchs joués à Toulouse (Parc des Princes supendu).

Coupe UEFA :

Tour Club Aller Total Retour Club
93 Premier tour Paris SG 0-0 3-0 3-0* Rapid Bucarest 94
95 Deuxième tour Paris SG 4-0 6-2 2-2 Rapid Vienne 96
97 Seizième de finale Glasgow Rangers 0-0 0-0 (4-3 t.a.b.) 0-0 Paris SG 98

* Victoire 3-0 sur tapis vert ; victoire 1-0 après prolongations du PSG sur le terrain ; la fin de match a été perturbée par un problème d'éclairage du stade de Bucarest.


2002-2003 [modifier]
Coupe UEFA :

Tour Club Aller Total Retour Club
99 Premier tour Paris SG 3-0 4-0 1-0 Újpest FC 100
101 Deuxième tour National Bucarest 0-2 0-3 0-1 Paris SG 102
103 Seizième de finale Paris SG 2-1 2-2 0-1 Boavista 104


2004-2005 [modifier]
Ligue des Champions :

Tour Club Aller Total Retour Club
105 Phase de poules, groupe H : J1/J5 Paris SG 0-3 - 0-0 Chelsea 109
106 Phase de poules, groupe H : J2/J6 CSKA Moscou 2-0 - 3-1 Paris SG 110
107 Phase de poules, groupe H : J3/J4 Paris SG 2-0 - 0-0 FC Porto 108


2006-2007 [modifier]
Coupe UEFA :

Tour Club Aller Total Retour Club
111 Premier tour Derry City FC 0-0 0-2 0-2 Paris SG 112
113 Phase de poules, groupe G : J1 Rapid Bucarest 0-0 - - Paris SG -
114 Phase de poules, groupe G : J3 Paris SG 2-4 - - Hapoël Tel-Aviv -
115 Phase de poules, groupe G : J4 FK Mladá Boleslav 0-0 - - Paris SG -
116 Phase de poules, groupe G : J5 Paris SG 4-0 - - Panathinaïkos -
117 Seizième de finale AEK Athènes 0-2 0-4 0-2 Paris SG 118
119 Huitième de finale Paris SG 2-1 3-4 1-3 Benfica 120
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PSG RECORDS

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 9:00 pm

Records individuels [modifier]
Intitulé du record Joueur Record Saison(s)
Meilleur buteur en compétition officielle (carrière au PSG) Pedro Miguel Pauleta 109 buts 2003-2008
Meilleur buteur en D1/L1 (carrière au PSG) Mustapha Dahleb 85 buts 1974-1984
Meilleur buteur en coupes d'Europe (carrière au PSG) George Weah 16 buts 1992-1995
Meilleur buteur en compétition officielle (sur une saison au PSG) Carlos Bianchi 42 buts 1977-1978
Meilleur buteur en D1/L1 (sur une saison au PSG) Carlos Bianchi 37 buts 1977-1978
Meilleur buteur en coupes d'Europe (sur une saison au PSG) George Weah 8 buts 1994-1995
Matches disputés en compétition officielle (carrière au PSG) Jean-Marc Pilorget 435 matches 1975-1989
Matches disputés en D1/L1 (carrière au PSG) Jean-Marc Pilorget 371 matches 1975-1989
Meilleur passeur en D1/L1 (carrière au PSG) Safet Susic 61 passes décisives 1982-1991
Meilleur passeur en D1/L1 (sur une saison au PSG) Safet Susic 15 passes décisives 1984-1985
Transfert record (achat) Nicolas Anelka 33,2 M€ été 2000
Transfert record (vente) Ronaldinho 30 M€ été 2003


Matchs disputés en compétition officielle [modifier]
Joueur Matchs Saisons
Jean-Marc Pilorget 435 1975-1989
Safet Susic 343 1982-1991
Paul Le Guen 343 1991-1998
Bernard Lama 315 1992-1997 / 1998-2000
Mustapha Dahleb 306 1974-1984
Éric Renaut 289 1972-1975 / 1976-1982
Joël Bats 285 1985-1992
Dominique Baratelli 281 1978-1985
Daniel Bravo 275 1989-1996
Luis Fernandez 273 1978-1986
Dominique Bathenay 273 1978-1985


Buts marqués toutes compétitions officielles confondues [modifier]
Classement Joueur Buts Moyenne (but/match) Saisons
1 Pedro Miguel Pauleta 109 0.50 (à vérifier) 2003-2008
2 Dominique Rocheteau 100 0.40 1980-1987
3 Mustapha Dahleb 98 0.32 1974-1984
4 François M'Pelé 97 0.45 1973-1979
5 Safet Susic 85 0.25 1982-1991
6 Raí 72 0.34 1993-1998
7 Carlos Bianchi 71 0.89 1977-1979
8 George Weah 55 0.40 1992-1995
9 David Ginola 44 0.28 1991-1995
10 Nabatingue Toko 43 0.25 1980-1985


Records collectifs [modifier]
Intitulé du record Record Saison(s)
Victoire record en D1 au Parc 8-2 contre Troyes 1977-1978
Victoire record en Coupes d'Europe au Parc 7-2 contre Rosenborg en C1 2000-2001
Victoire record en D1 à l'extérieur 4-0 à Brest
4-0 à Strasbourg
4-0 à Nice
4-0 au Havre
4-0 à Nantes 1979-1980
1992-1993
1994-1995
1998-1999
1999-2000
Victoire record en Coupes d'Europe à l'extérieur 4-0 à Vaduz 1996-1997
Défaite record en D1 au Parc 4-0 contre Nice 1987-1988
Défaite record en Coupes d'Europe au Parc 4-2 contre Videoton SC en C3
4-2 contre Hapoël Tel-Aviv en C3 1984-1985
2006-2007
Défaite record en D1 à l'extérieur 6-0 à Nantes 1971-1972
Défaite record en Coupes d'Europe à l'extérieur 5-1 à Bayern Munich en C1 1997-1998
Matches consécutifs de D1 sans défaite au Parc 39 matches 1993 à 1994
Matches consécutifs de D1 sans défaite 27 matches 1993-1994

Divorce PFC-PSG de mai 1972 oblige, le PSG est le seul club français à avoir enchaîné des promotions de D3 en D1 à deux reprises consécutivement (1969-70 : D3, 70-71 : D2, 71-72 : D1 ; 72-73 : D3, 73-74 : D2, 74-75 : D1).
En 1992-93, le PSG a bouclé une saison complète en Coupe de France sans encaisser le moindre but (record national).
Entre 1993 et 1997 le club a réussi à se hisser 5 fois consécutivement en demi-finale de Coupe d'Europe, dont pour finir deux finales de C2 (1996 et 1997). Ce record continental est partagé avec le Real Madrid (1956 à 1960) et l'Ajax Amsterdam (1969 à 1973).
En 1994, le PSG est classé club N°1 mondial de l'année par l'IFFHS [1]. Le PSG est le seul club français a avoir connu cet honneur. Outre cette première place, le PSG se classa 9e en 1993, 6e en 1995, 10e en 1997 et 8e en 1998, soit cinq années consécutives dans le top 10 mondial. Depuis 1991 et la création de ce classement, 4 autres clubs français ont atteint le top 10 : Lyon 2 fois (7e en 2005 et 8e en 2006), Marseille (3e en 1991), Auxerre (7e en 1996) et Monaco (8e en 2004). L'IFFHS publie de plus un classement mensuel prenant en compte les résultats sur les douze derniers mois. Le PSG fut 5 fois premiers de ces classements mensuels. Aucun autre club n'a connu cet honneur [2]. Sur la période 1991-2006, le PSG est classé 19e club mondial et premier club français [3].
En 1996, le PSG est le meilleur club européen de l'année selon l'indice de l'UEFA, devançant le Bayern de Munich et l'Ajax Amsterdam. C'est le seul club français à avoir été sur la première marche du podium.
En 1998, le PSG est le club européen ayant le plus gros indice UEFA sur 5 années. Il devance respectivement la Juventus et l'Ajax Amsterdam. C'est le seul club français ayant réussi à être 1er et même sur le podium de ce classement.
Le PSG fut leader pour la première fois après la 3e journée du championnat 1985-86 (26 juillet 1985). Depuis lors, le PSG fut 152 fois leader du classement du championnat (inclus 4e journée 2005-2006).
Le PSG a joué 8 fois au Stade de France. Aucun autre club n'est à ce niveau. Seule l'équipe de France (50 matches au 26 mars 2008) est devant le PSG dans ce domaine.
Le PSG est le seul club français à avoir signé deux promotions en D1 avec un statut amateur renforcé par quelques joueurs professionnels, comme le règlement du championnat Open l'autorisait alors.
11 buts encaissés en 19 matches joués à l'extérieur en D1 en 1988-89 (record national).
13 joueurs expulsés en une saison de championnat de D1 en 2002-03 (record national à égalité avec Bastia en 1998-99 et Lens en 2003-2004).

Affluences [modifier]
La meilleure affluence enregistrée au Parc des Princes pour un match du PSG fut de 49.575 spectateurs le 2 mars 1983 contre le club belge de Waterschei en quarts de finale aller de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupes.
Avec 38.810 spectateurs de moyenne en 2003-2004, le PSG se situe au 25e rang européen dans le domaine des affluences à domicile en championnat devant Everton (38.797) et derrière Chelsea (41.254). Il faut remonter à la saison 1999-2000 pour trouver la meilleure position du PSG dans ce domaine avec la 15e place continentale.

Matchs mémorables [modifier]
Date Match Description
4 juin 1974 PSG 4-2 US Valenciennes Match de barrage retour pour la promotion en Division 1. Battu 1-2 à l'aller, le PSG réussit finalement à s'imposer lors d'une éprouvante bataille qui vaut à l'entraîneur parisien Just Fontaine un léger malaise cardiaque à la fin du match. Le PSG monte et n'a pas quitté la Division 1 depuis.

19 511 spectateurs. Buts : M'Pelé (35e), Dogliani (54e, 75e), Marella (61e) pour PSG ; Neubert (39e), Wilczek (48e) pour Valenciennes.
PSG : Planchart - Quéré, Renaut, Léonetti, Cardiet - Laposte, Dogliani, Deloffre - Marella, Spiegler, M'Pelé. Entr. : Just Fontaine et Robert Vicot.

15 mai 1982 PSG 2-2 St-Étienne Finale de Coupe de France ; PSG vainqueur de Saint-Étienne aux tirs au but après que Dominique Rocheteau, transfuge des Verts, eut arraché l'égalisation à la dernière seconde de la prolongation. Premier grand titre et première qualification européenne de l'histoire du club.

46 160 spectateurs. Buts : Toko (58e), Rocheteau (120e) pour PSG ; Platini (76e, 99e) pour Saint-Étienne.
PSG : Baratelli - Pilorget, Lemoult, Bathenay, Col (Renaut, 118e) - Boubacar, Fernandez, Surjak - Toko, Rocheteau, Dahleb (N'Gom, 84e). Entr. : Georges Peyroche.

28 septembre 1982 PSG 5-1 Lokomotiv Sofia Premier match de Coupe d'Europe au Parc. Battu 0-1 à l'aller, le PSG doit attendre la 81e minute pour se qualifier sur un retourné de Nabatingue Toko (score 3-1).

Buts : Toko (20e, 81e), Bathenay (66e), N'Gom (85e), Lemoult (88e) pour PSG ; Bogdanov (51e) pour Lokomotiv Sofia.

11 juin 1983 PSG 3-2 FC Nantes Finale de Coupe de France. Toko marque le but décisif à sept minutes du coup de sifflet final sur un service parfait de Safet Susic.

46 203 spectateurs. Buts : Zaremba (3e), Susic (65e), Toko (82e) pour PSG ; Baronchelli (17e), Touré (40e) pour Nantes.
PSG : Baratelli - Tanasi, Pilorget, Bathenay (Dahleb, 50e), Lemoult - Zaremba, Fernandez, Susic - Toko, Rocheteau, N'Gom. Entr. : Georges Peyroche.

16 mars 1993 PSG 4-1 Real Madrid 1/4 de finale retour de la Coupe UEFA. Battu 1-3 à l'aller, le PSG mène 3-0 jusqu'aux arrêts de jeu. Le Real Madrid marque un but qui semble lui assurer la prolongation, mais sur l'ultime action d'une fin de match d'anthologie, Antoine Kombouaré inscrit le but décisif.

46 000 spectateurs. Buts : Weah (33e), Ginola (81e), Valdo (89e), Kombouaré (90+6e) pour PSG ; Zamorano (90+2e) pour le Real.
PSG : Lama - Sassus (Germain, 77e), Kombouaré, Ricardo, Colleter - Guérin, Valdo, Le Guen, Ginola - Simba (Bravo, 72e), Weah. Entr. : Artur Jorge.

15 mars 1995 PSG 2-1 FC Barcelone Quart de finale retour de la Ligue des Champions. Vincent Guérin trompe Carlos Busquets à la 83e minute et offre au PSG la qualification.

Buts : Bakero (49e) pour Barcelone ; Raí (72e), Guerin (83e) pour Paris SG.

8 mai 1996 PSG 1-0 Rapid de Vienne Finale de la Coupe des Coupes à Bruxelles. Bruno N'Gotty marque l'unique but de la partie sur un solide coup franc de trente mètres.

37 500 spectateurs. But : N'Gotty (29e) pour PSG.
PSG : Lama - Roche, Le Guen, N'Gotty - Fournier (Llacer, 77e), Bravo, Guérin, Colleter - Loko, Raí (Dely Valdes, 11e), Y. Djorkaeff. Entr. : Luis Fernandez.

28 août 1997 PSG 5-0 Steaua Bucarest Tour préliminaire retour de la Ligue des Champions après une défaite 0-3 sur tapis vert au match aller (le PSG y avait par erreur aligné Laurent Fournier, suspendu).

Les Parisiens renversent la vapeur en moins d'une mi-temps.
42 686 spectateurs. Buts : Raí (2e s.p., 22e, 56e), Simone (31e), Maurice (41e) pour PSG.
PSG : Revault - Domi, Roche, Le Guen, Algérino - N'Gotty, Gava, Raí, Leonardo - Simone, Maurice (J. Leroy, 76e). Entr. : Ricardo.

29 avril 2006 PSG 2-1 Olympique de Marseille Finale de la Coupe de France au Stade de France.

Le PSG remporte pour la 7e fois de son histoire la Coupe de France face à son grand rival marseillais.
79 061 spectateurs. Buts : B. Kalou (5e) et V.Dhorasoo (49e) pour PSG ; Maoulida (67e) pour l'OM
PSG : Letizi - Mendy, Rozenhal, Yepes, Armand - Cissé, M'Bami, Dhorasoo, Rothen (Paulo Cesar, 85e) - B. Kalou , Pauleta. Entr. : Guy Lacombe
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

AUTRES EQUIPES DE PSG

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 9:03 pm

Équipe réserve
En 2006-2007, l'équipe réserve du PSG évolue en Championnat de France Amateurs dans le groupe D. Elle a remporté le championnat du Groupe Nord de Division 3 en 1987[78] et fut vainqueur de la Coupe de Paris en 1972[79], 1973[80] et 1980[81], désormais jouée par l'équipe 3 du club.


Sections jeunes
Le Paris Saint-Germain comprend nombre de formations de jeunes, de l'école de football aux juniors. Ces derniers disputent depuis 1963 la Coupe Gambardella. Ils ont remporté l'épreuve en 1991[82], atteint la finale en 1978[83], 1989[84] et 1998[85] et disputé les demi-finales en 1972[86],[87], 1975[88], 1986[89], 1990[90] et 2001[91].

Les cadets du club ont remporté le titre de champion de France cadets en 1988[92]. Le parcours des cadets du PSG est stoppé en finale en 1980[93] et en demi-finale en 1985[94] et 1989[95]. Entre 1990 et 2002, le championnat de France est éclaté en deux championnats : moins de 17 ans et moins de 15 ans. Chez les moins de 15 ans, le PSG est demi-finaliste en 1992[96], 2001[97] et 2002[98] et quart de finaliste en 1994[99], 1997[100], 1998[101] et 1999[102]. Chez les moins de 17 ans, le PSG est quart de finaliste en 1991[103], 1996[104], 2001[105] et 2002[106]. Depuis 2002, trois catégories d'âge sont concernées par un championnat de France : moins de 18 ans, moins de 16 ans et moins de 14 ans. Poussif chez les moins de 18 ans, le PSG est quart de finaliste en 2003[107] chez les moins de 16 ans puis demi-finaliste en 2004[108]. Pas de tournoi final chez les moins de 14 ans, mais le PSG remporte son groupe en 2003 et termine deuxième à la différence de buts en 2004.

2006[109] marque une première dans l'histoire des sections de jeunes du Paris Saint-Germain avec le titre de champion de France remporté par les 18 ans nationaux entrainés par David Bechkoura.


Section féminine
Depuis 1971[110], le Paris Saint-Germain comprend une section féminine. L'équipe fanion dispute en 2007-2008 sa 17e saison en championnat de Division 1. Les filles du PSG furent championnes de France de Division 2 en 2001[111] et vice-championnes de France de Division 2 en 1983[112] et 1985[113].

Article détaillé : Féminines du Paris Saint-Germain.
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

PSG RANKINGS

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 9:05 pm

Classements IFFHS
En 1994, le PSG est classé club numéro 1 mondial de l'année par l'IFFHS[40]. Le PSG est le seul club français à avoir été classé à ce rang. Outre cette première place, le PSG se classa 9e en 1993, 6e en 1995, 10e en 1997 et 8e en 1998, soit cinq années consécutives dans le top 10 mondial. Depuis 1991 et la création de ce classement, 4 autres clubs français ont atteint le top 10 : Lyon 2 fois (7e en 2005 et 8e en 2006), Marseille (3e en 1991), Auxerre (7e en 1996) et Monaco (8e en 2004). L'IFFHS publie de plus un classement mensuel prenant en compte les résultats sur les douze derniers mois. Le PSG fut 5 fois premier de ces classements mensuels[41]. Sur la période 1991-2007, le PSG est classé 23e club mondial et premier club français[42].


Classement UEFA
En 1998, le PSG est classé à la première place du Classement UEFA. C'est le seul club français ayant eu cet honneur
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

UEFA PSG 1998 1 POSITION EUROPEENE

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 9:12 pm

UEFA Team Ranking 1998

rank98
1 Paris Saint-Germain Fra 1.7500 1.8000 2.1110 1.5550 1.5000 8.716
2 Juventus Ita 1.2500 1.8330 1.6360 2.0000 1.5450 8.264
3 Ajax Ned 1.3330 2.0000 2.0000 1.4000 1.1250 7.858
4 Borussia Dortmund Ger 1.5000 1.3000 1.1250 2.0900 1.7000 7.715
5 FC Barcelona Esp 1.8330 1.1250 1.7000 1.8880 0.8330 7.379
6 Lazio Roma Ita 1.5000 1.6250 1.0000 1.2500 1.8180 7.193
7 Spartak Moscow Rus 1.5000 0.8330 1.8750 1.2500 1.7000 7.158
8 AC Parma Ita 1.5550 1.7500 1.5000 1.0000 1.3330 7.138
9 Bayern München Ger 1.2500 1.2000 2.0000 1.0000 1.3750 6.825
10 Internazionale Ita 1.8330 1.0000 0.5000 1.5830 1.8180 6.734
11 Manchester United Eng 1.5000 1.1660 1.0000 1.2000 1.7500 6.616
12 FC Porto Por 1.4540 1.5000 1.1660 1.7500 0.6660 6.536
13 Benfica Por 1.6250 1.5000 1.1660 1.6660 0.5000 6.457
14 AC Milan Ita 1.9160 1.6360 1.7500 1.0000 6.302
15 Feyenoord Ned 0.7500 1.6660 1.6250 1.0000 1.1660 6.207
16 Real Madrid Esp 1.5000 1.1660 1.3750 1.9090 5.950
17 AS Monaco Fra 1.3630 1.0000 1.8000 1.6000 5.763
18 Sporting CP Lisbon Por 1.1660 1.0000 1.2500 1.2500 1.0000 5.666
19 Slavia Praha Cze 0.5000 1.0000 1.4000 1.2500 1.3330 5.483
20 Rosenborg BK Nor 1.0000 1.0000 0.8330 1.1250 1.5000 5.458
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

UEFA RANKINGS PSG 1 EUROPEENE POINTS METHODE 1996

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 9:22 pm

UEFA Team Coefficients 1996

Cup Matches Points Team Coef
1 Paris Saint-Germain Fra CWC 9 19 2.1110
2 Bayern München Ger UC 12 24 2.0000
3 Ajax Ned CL 11 22 2.0000
4 Spartak Moscow Rus CL 8 15 1.8750
5 AC Milan Ita UC 8 14 1.7500
6 FC Barcelona Esp UC 10 17 1.7000
7 Rapid Wien Aut CWC 9 15 1.6660
8 Real Zaragoza Esp CWC 6 10 1.6660
Borussia Mönchengladbach Ger CWC 6 10 1.6660
Real Betis Esp UC 6 10 1.6660
11 Juventus Ita CL 11 18 1.6360
12 Feyenoord Ned CWC 8 13 1.6250
Netherlands 4 31 50 1.6120
13 Panathinaikos Gre CL 10 16 1.6000
14 Girondins Bordeaux Fra UC 12 18 1.5000
15 FC Nantes Fra CL 10 15 1.5000
16 Deportivo La Coruña Esp CWC 8 12 1.5000
PSV Eindhoven Ned UC 8 12 1.5000
18 AC Parma Ita CWC 6 9 1.5000
Olympique Lyon Fra UC 6 9 1.5000
20 Olympiakos Piraeus Gre UC 4 6 1.5000
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

International Federation of Football History & Statistics

Post  Admin on Sat Sep 13, 2008 9:26 pm

L'International Federation of Football History & Statistics (IFFHS) est une organisation d'études historiques et statistiques sur le football basée à Bonn en Allemagne. L'IFFHS fut fondée en 1984.

L'IFFHS publia les revues Libero et Fussball-Weltzeitschrift. L'IFFHS utilise depuis l'an 2000 principalement son site internet pour publier ses données.

Depuis 1991, l'IFFHS publie chaque mois un classement des meilleurs clubs mondiaux basé sur une étude statistiques des résultats enregistrés sur les douze derniers mois.

Palmarès annuel

1991 : AS Rome
1992 : Ajax Amsterdam
1993 : Juventus FC
1994 : Paris Saint-Germain
1995 : AC Milan
1996 : Juventus FC
1997 : FC Barcelone
1998 : Inter Milan
1999 : Manchester United
2000 : Real Madrid
2001 : Liverpool FC
2002 : Real Madrid
2003 : Milan AC
2004 : Valence CF
2005 : Liverpool FC
2006 : FC Séville
2007 : FC Séville
avatar
Admin
Admin

Number of posts : 199
Localização : castelo branco
Registration date : 2008-07-21

View user profile http://benfica.forumeiros.com

Back to top Go down

Re: PARIS SAINT GERMAIN FC

Post  Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum